La Liste : 17 avril 2020

Sarah Thibault, L’intimité spectacle – visite virtuelle à la Galerie Sans Nom

Programmation virtuelle des membres de l’AGAVF

COVID-19

Les galeries et centres d’artistes ferment leurs portes jusqu’à nouvel ordre, en respect des consignes des gouvernements provinciaux au Canada, afin d’éviter la propagation du COVID-19/coronavirus.

Pour plus de détails, consultez les ressources suivantes :

Gouvernement du Canada

Découvrez les nouveaux détails sur la Prestation canadienne d’urgence qui a été élargie cette semaine pour comprendre notamment les artistes et travailleurs culturels qui sont travailleurs indépendants et qui gagnent moins de 1000$ par semaine

Consultez la description de la Subvention salariale d’urgence du Canada

Conseil des arts du Canada

Conférence des collectifs et des centres d’artistes autogérés (ARCA)

D’ici la reprise des activités, prenez soin de vous.

 

Le Labo (Toronto)

Être une femme artiste en 2020. « Le jeu des 2 questions » avec Lise Beaudry, Maria Legault, Martine Côté et Quitterie Hervouet
www.lelabo.ca

 

Galerie du Nouvel-Ontario (Sudbury)

Claude Wittmann Roues/politique/panique
Exposition de février à mai 2020
www.gn-o.org

 

Galerie Sans Nom (Moncton)

Sarah ThibaultL’intimité spectacle

Emily PhillipsAbstracted Landscapes
Mathieu LégerUne structure, découverte par la coupe (série 02020)/A Structure Revealed by the Cut (Series 02020)
visites virtuelles

Re:flux 14.5
Maryse Arseneault, Tanya Daigle, David Gregory, Mike Trask, Adrian Kleinlosen, Diogo Lopes et Les Partitions Invisibles
du 18 au 24 mai 2020

Hors d’œuvres – quatrième service – encan bénéfice
22 avril au 1er mai 2020
www.galeriesansnom.org

 

Constellation bleue-Galerie Bernard-Jean (Caraquet)

Visite virtuelle de l’exposition Elisgenooasig / Entre : Croiser, Lacer, Lier / Inter : Fuse, Lace, Relate de Tara Francis, Indigo Poirier et Nicole Haché
www.constellationbleue.com

 

Galerie d’art Louise-et-Reuben-Cohen (Moncton)

Les mois de la performance
Entrevue vidéo avec les artistes en résidence : Michèle Bouchard, Xavier Gould et Samuel Landry, et Marika Drolet-Ferguson
www.umoncton.ca/umcm-ga

 

 

La Liste

L’Association des groupes en arts visuels francophones (AGAVF) présente les événements de ses membres, soit quinze centres d’artistes et galeries à travers le pays, et compile les appels de dossiers en arts visuels, arts médiatiques, performance, art public qui s’adressent aux artistes et aux commissaires.

 

linktwitterfacebook

 

Appels de dossiers

1. appels en français du Canada

Momenta, biennale de l’image – Montréal – 24 mai
Centre d’exposition Art-image – Gatineau – 27 avril
Ville d’Ottawa – Programme d’achats directs – 29 avril
galerie ELEKTRA – Montréal – 1er juin
Colis suspect – AdMare – Iles-de-la-Madeleine – 24 avril

2. appels en anglais du Canada

Forest City Gallery – London – 30 avril
Pleasure Dome – Toronto – 24 avril
Video Out – 8 septembre
Mountain Standard Time Performative Art – appel en cours
Living Arts Centre – Mississauga – 7 mai
Winifred Shantz Award – for early career Canadian ceramic artist – 30 avril
Burtynsky Grant – 20 mai
AKA Artist-run Centre – Saskatoon – en cours
Southern Alberta Art Gallery – Lethbridge – en cours

3. appels internationaux

Les Instants Vidéo – Marseille – 5 juin

4. résidences

Embassy of Foreign Artists – Suisse – 1er juin
Atelier d’estampe Imago – Moncton – 1er mai
Cité internationale universitaire de Paris – sans date limite

5. art public

Memorial to Joshua Glover Permanent Public Art – Toronto – 30 avril
Glenhyrst Art Gallery – art public – Brantford – 30 avril

6. pour commissaires

Vie des arts – Appel de propositions – 26 avril
Esse art + opinion – 1er septembre

1. appels en français du Canada

MOMENTA | Biennale de l’image lance son appel de dossiers d’artistes du Canada en vue de sa prochaine édition, qui se déroulera en septembre et en octobre 2021. Sous le thème Quand la nature ressent, proposé par la commissaire Stefanie Hessler, la 17e édition de la biennale présentera le travail d’une trentaine d’artistes provenant d’ici et d’ailleurs à travers plusieurs expositions.

Thème

L’édition 2021 de MOMENTA | Biennale de l’image, intitulée Quand la nature ressent, est portée par la volonté de troubler la séparation entre la nature et sa représentation. Les expositions présenteront des œuvres d’artistes qui engagent des stratégies de décolonisation et examinent les écologies queers afin de réimaginer les politiques environnementales et la notion de naturel. MOMENTA 2021 s’emploiera à décentrer l’humain occidental en tant que producteur de savoirs sur le monde naturel – créateur souvent à l’avant-plan – pour faire place à des perspectives qui émergent de la frontière floue entre culture et nature, qui intègrent des formes différentes de connaissances, à la fois humaines et non humaines. Audacieuses et porteuses d’espoir, ces histoires « autres » révèlent un changement de perception dirigé vers la réponse des systèmes planétaires en tant que narrateurs de leur propre logique. En se tournant vers les énonciations propres à la nature, la biennale explorera de nouvelles sensibilités bienveillantes. 

Directives de soumission

Seules les propositions liées au thème Quand la nature ressent seront examinées. Nous vous prions de ne pas envoyer de propositions de commissariat d’exposition. Cet appel de dossiers ne concerne que les personnes ayant la citoyenneté canadienne ou la résidence permanente.

Œuvres recherchées

Nous sommes à la recherche d’œuvres d’artistes du Canada qui explorent l’idée selon laquelle la nature se représente elle-même et/ou les relations variées entre les êtres humains et la nature et qui en démontrent la complexité. Nous souhaitons approfondir, dans les différentes expositions, une multiplicité de perspectives pouvant inclure mais n’étant pas limitées à ces types de perspectives : la crise environnementale, la décolonisation, les écologies queers, l’écoféminisme, la science-fiction, les cosmologies non-occidentales, les pratiques de l’attention (care).

Nous nous intéressons à des œuvres investissant les territoires photographiques et vidéographiques, qui peuvent prendre diverses formes dont certaines plus installatives, matérielles ou expérientielles. Nous privilégierons les œuvres qui sont nouvellement produites ou qui n’ont pas été exposées au Québec et/ou à Montréal.

Envoi des dossiers

Faites parvenir vos dossiers (en français ou en anglais) par courriel, au plus tard le 24 mai à 23h59, à : soumission2021 [arobas] momentabiennale [point] com

Les dossiers devront comprendre :

1. Une brève présentation expliquant de quelle manière votre projet est lié au thème (maximum 250 mots) en format Word ou PDF.

2. Une section « démarche » (maximum 100 mots) en format Word ou PDF.

3. Des éléments visuels pouvant inclure :

– un maximum de 10 images (500 ko par image) en format JPEG (72 dpi, couleurs RGB) ou PDF. Les images doivent être identifiées et accompagnées d’une liste descriptive précise (titre, année, médium, dimensions) ;

– un lien vers votre page Web ou un autre site Web présentant vos œuvres (si disponible). N’envoyez aucune vidéo par courriel. Veuillez nous fournir un lien afin de permettre un visionnement en ligne.

4. Un curriculum vitae (maximum 3 pages) en format Word ou PDF.

5. Vos coordonnées (prénom et nom, adresse postale, téléphone, courriel, site Web, pays de naissance et pays de résidence). Si vous désirez soumettre un projet collectif, nous vous demandons de désigner un ou une responsable parmi les participants et participantes.

À noter

Tous les dossiers conformes aux instructions décrites dans le présent document et reçus avant la date limite seront attentivement examinés par la commissaire et MOMENTA. Étant donné le grand nombre de candidatures reçues, MOMENTA communiquera uniquement avec les candidats et les candidates dont le dossier est retenu.

Vous devez envoyer vos dossiers par courriel seulement. Tout autre document non sollicité envoyé à nos bureaux ne sera ni examiné ni retourné. MOMENTA et Stefanie Hessler ne peuvent être tenues responsables des documents non reçus, perdus ou illisibles. Les dossiers en retard ou incomplets et les œuvres qui ne sont pas reliées au thème de la biennale ne seront pas pris en considération.

Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter : soumission2021 [arobas] momentabiennale [point] com

Télécharger les directives de soumission

•••••

APPEL AUX ARTISTES
CALENDRIER 2021

LA PROPOSITION DOIT INCLURE :
– Un curriculum vitae 
– Un texte de démarche artistique 
– Une description du projet d’exposition 
– 10 images avec une liste descriptive et/ou un extrait audio ou vidéo

NB : Les liens pointant vers un site Web ne seront pas acceptés et les dossiers incomplets ne seront pas étudiés.  

Visionnez le plan du centre d’exposition : http://www.gatineau.ca/artimage/pdf/plan-artimage.pdf
 
Le centre d’exposition Art-image est à la recherche de propositions novatrices et d’oeuvres récentes en art contemporain. L’institution muséale fait partie d’un vaste complexe culturel. Les expositions s’adressent au grand public et jouissent d’une visibilité exceptionnelle compte tenu de l’emplacement. Art-image voit à la promotion de l’exposition et avec l’artiste, à la mise en exposition. Une redevance des droits d’exposition est versée selon le barème des tarifs minimums du CARFAC et RAAV 2020. Les ventes d’œuvres sont la responsabilité de l’artiste. L’équipe ne retient pas de pourcentage sur les ventes.

Le centre d’exposition Art-image se situe au premier niveau près du couloir principal de la Maison de la culture de Gatineau. L’espace clos est de forme rectangulaire avec les murs blancs. Un système d’éclairage théâtrale permet de donner du caractère à l’exposition et les luminaires de fluorescents permettent d’offrir une salle claire. Tous les formats d’oeuvres et d’installations sont les bienvenus. 

POUR QUI : Art-image s’adresse aux artistes professionnels en art contemporain de la région de la capitale nationale (Gatineau-Ottawa), du Québec, de l’Ontario ou d’ailleurs au pays.
 
RÉCEPTION DES DOSSIERS : 
Du 13 au 27 avril 2020

Les propositions sont transmises via un système de transfert Web (WeTransfer) à artimage [arobas] gatineau [point] ca
Centre d’exposition Art-image
Maison de la culture de Gatineau
855, boulevard de la Gappe
Gatineau, Québec  J8T 8H9
819 243-2325
artimage [arobas] gatineau [point] ca

•••••

Ville d’Ottawa

Appel de soumissions : Programme d’achats directs 2020
 
 
Date limite : le mercredi 29 avril 2020 à midi, HAE

Veuillez utiliser le formulaire de demande en ligne pour transmettre tout document à l’appui.

Séance d’information : Cet événement a été annulé. Cet événement a été annulé.
Une section consacrée aux questions les plus fréquentes a été ajoutée à l’appel de propositions.

Veuillez communiquer avec nous si vous avez des questions au sujet de l’achats directs 2020. Nous attendons avec plaisirs de recevoir votre demande.

•••••

Depuis son ouverture en 2019, la galerie ELEKTRA accueille régulièrement des expositions. Située au cœur du Mile-End, ce nouveau pôle soutient la communauté artistique et favorise la découverte de talents en mettant l’accent sur l’originalité et en embrassant l’esthétique contemporaine dans la recherche et l’expérimentation. Nous lançons un appel à projets pour les artistes d’art contemporain numérique souhaitant exposer des œuvres entre septembre 2020 et juin 2021.
 
Les projets sélectionnés feront partie de la programmation officielle de la galerie.
Pour soumettre un projet, envoyez les éléments suivants à zhamila [arobas] elektramontreal [point] ca :
 
– Le.s curriculum vitae.s d’artiste.s
– Une description du projet et de la démarche artistique (maximum 2000 mots)
– Une fiche technique de l’œuvre proposée
– Maximum 10 images et/ou vidéos du projet en cours ou achevé
 
La galerie offre une aide technique professionnelle pour les montages et dispose d’équipements limités, mais de haute qualité. Veuillez noter que les œuvres avec un contenu sonore ne pourront être diffusées qu’avec des écouteurs.
 
ELEKTRA verse également des droits d’exposition aux artistes sélectionné.es.

La Galerie ELEKTRA est située au Pôle de Gaspé au 5445 avenue de Gaspé #104, Montréal, QC, H2T 3B2
 
La date limite de réception des projets est le 1 juin 2020.
 
ELEKTRA tient fermement aux valeurs de diversité et d’accessibilité dans les pratiques qu’elle présente et soutient. Nous encourageons les candidatures de toutes les personnes qualifiées, y compris les personnes handicapées, les minorités visibles, les peuples autochtones, les personnes de toutes orientations sexuelles et identités de genre ainsi que d’autres personnes qui peuvent contribuer à la diversification de l’art numérique contemporain.

Plus d’informations ici

•••••

Programmation 2021
APPEL DE DOSSIERS
Date de tombée : vendredi 24 avril 2020
Le centre d’artistes en art actuel des îles-de-la-Madeleine, AdMare, lance son appel de dossiers et in- vite les artistes intéressés à soumettre un projet d’exposition ou de résidence-exposition pour la programmation 2021 de l’espace Colis suspect, totalisant sept expositions, d’une durée moyenne de sept semaines chacune, dont la première débute en janvier 2021.

Site web

 

 

 

2. appels en anglais du Canada

 

Forest City Gallery has two annual submission deadlines : March 31
and September 30. ***Due to special circumstances, March 2020’s
deadline has been extended to April 30, 2020 at 11:59PM.
Forest City Gallery (FCG) is seeking dynamic submissions from artists
and curators across disciplines. FCG is an artist-run centre founded on
artistic autonomy with a commitment to excellence in programming
exhibitions and events that reflect recent developments in cultural
production. FCG is looking for innovative proposals from artists and
curators of all
disciplines and career levels with a focus on emergent
artists and practices.

FCG serves to foster and support contemporary art, promoting
dialogue across local, regional, and international arts communities. As
an artist-run centre, FCG is most interested in works/projects that are
experimental, progressive and impactful. We are enthusiastic about
artists’ most recent endeavors, and artworks and practices that propel
contemporary production and incite conversation. The main criterion for
selections is to fulfill our mandate and bolster our value statements.

Artists are paid in accordance with CARFAC fees.

All submissions must be emailed to
programming [arobas] forestcitygallery [point] com

Submissions must include :

A fully filled out application form (Application form found here).
Artist CV
Press Examples (Optional)
Above documents should be merged into a single PDF
15 images of existing and/or proposed work

Submissions (excluding images) should be merged into a single PDF.
Paper/mailed
submissions will no longer be accepted. Notification can
be expected approximately 3 months following the jury date, by email.
The adjudication process takes several months to prepare and process
after the submission deadline. Only successful candidates will be
contacted. If you have any questions or concerns with regard to the
application process, contact us at director [arobas] forestcitygallery [point] com

For more information : https://forestcitygallery.com/

•••••

Pleasure Dome welcomes submissions of experimental, time-based
media work by Canadian and international artists for our 2020-21
programming year. The deadline for submissions is EXTENDED to
April 24, 2020.

Submit to : www.FilmFreeway.com/PleasureDome

INVITE YOUR FRIENDS.

Pleasure Dome is an artist-run presentation organization and publisher
dedicated to experimental moving images in film, video, and media.
Our organization is committed to presenting artists who expand,
fracture, and scrutinize the traditional cinematic spectacle, including
those who use moving image technologies that are digital, interactive,
or performative. Pleasure Dome
screens innovative works in engaging
and expanded presentations, including installation and other
unconventional exhibition formats.

Pleasure Dome is mandated to nurture an appreciation within the
community at large for art expressed in the media of moving images of
all formats, with or without sound ; to educate the community at large in
the history of artists moving images ; to make available through public
exhibition, local, Canadian and international artists moving images that
are rarely if ever seen by the general public. Our screenings are hosted
year round and in a variety of venues. We often program short length
and small format work while prioritizing the presentation of works by
women, visible and invisible minorities, BIPOC folks, persons with
disabilities, and LGBTQ2S+ persons.

We accept single channel films as well as multi-channel or expanded
cinema projects, installation, and performance. If the form of your
project is not well suited to single channel
streaming, please include
relevant links to additional materials in the project description or notes.
If you have questions about your prospective submission, feel free to
contact info [arobas] pdome [point] org

The deadline for submissions is April 24, 2020. Your fees help sustain
our programming, thank you. To waive the entry fees, please use code
PDOME2020. All selected artists will be paid screening fees at or
above IMAA rates.

For exhibition formats, we can accommodate 35mm, Regular / Super
8, 16mm, VHS, DVD, and Blu-Ray, and Digital files.

•••••

Video Out Call for Submissions : Tricky Eyes
Wednesday, April 15 12am-Wednesday, September 9, 2020 12am
Call For Submissions : Tricky Eyes

Video Out Distribution in partnership with IFF-Animation are seeking short experimental animated works that challenge the conventions of the animated form.  

‘Tricky Eyes’ asks artists to take inspiration from the ‘chase film’, which animation historian Norman M. Klein referred to as “the collision of improbables”. Popularizedby Tex Avery’s Wile E. Coyote and Roadrunner series, the chase film relies on animating in a logically illogical way. Tricks used throughout chase films became a mechanism to expose the machinery of animation—a way for animators to show-off and hold the viewer’s attention. How can these creative tricks be applied to contemporary animation practices ? 

With this in mind, Video Out invites submissions of experimental animation that disrupt or play with contrasting opposites, drawing a dark circle that becomes a hole to fall into. 

Possible topics include but are not limited to :

acceleration versus anticipation
action versus motivation
soft versus solid
catch and release 
stretch and squash
pursuit followed by avoidance
Making the physically impossible possible 
 

To submit :

please send a weblink of the work (Wetransfers not accepted), a short synopsis, and an artist bio to distribution [arobas] vivomediaarts [point] com. Digital (3D, 2D, hand-drawn, stop-motion, paper cutout, digitized film, etc.) submissions only, maximum two submissions per artist.

Send your submission with the subject : TrickyEyes_LastName by September 8th.

•••••

Ongoing. Submissions will be accepted until we run out of available funding for the project or until the Canadian border opens to international travelers and the M:ST 10 Biennial’s international residency exchange program resumes.

https://www.mountainstandardtime.org/opportunities

•••••

2020-2021 Fellowship Program
Living Arts Centre, Mississauga

Deadline : May 7

Inviting applications from Canadian and international emerging artists for this fellowship program which provides studio space, professional development, networking and commission opportunities, and more.

Read more

 

•••••


 Deadline for Winifred Shantz Award is April 30 !
The 2020 Call for Applicants is Open to Early Career Canadian Ceramic Artists

The Canadian Clay & Glass Gallery is calling for submissions to the 2020 Winifred Shantz Award for Ceramics. In order to be considered, applications for the award must be received electronically by Thursday, April 30, 2020.

This prestigious national award allows practising emerging ceramic artists to undertake a period of independent research, or other activities that advance their artistic and professional practice. The winner of the Award will receive $10,000. The selection is made by a jury comprised of respected contemporary ceramic artists and other arts professionals.

The winner and up to five finalists will have their work featured in a group exhibition at the Gallery from September 26th, 2020 to January 3rd, 2021. The exhibiting finalists will receive an artist fee commensurate with the current CARFAC Fee Schedule. The Award will be presented at the opening reception, held at the Gallery in Waterloo on Sunday, September 27th at 2:00pm. Transportation and accommodation will be provided to the winner, as required. In order to be eligible for the Award, applicants must be available to attend the reception on September 27th and be prepared to make a brief artist talk. The winner and finalists will be notified in early June.

To be eligible for the Winifred Shantz Award for Ceramics, artists must be Canadian citizens or have Permanent Resident status. Applicants must have maintained a professional practice for no more than 7 years prior to the date of application and developed skills through training and/or practice in the field (not necessarily in academic institutions) and have a body of work that incorporates a public presence and peer recognition. Successful candidates seek payment for their work and actively practice their art.

Application Guidelines :
To download the complete guidelines for the Winifred Shantz Award for Ceramics, visit http://www.theclayandglass.ca/exhibitions/shantz-award/.

About the Awards :
The Winifred Shantz Award for Ceramics is supported by The Keith and Winifred Shantz Fund for the Arts, held at Kitchener Waterloo Community Foundation.

Past recipients of the award truly represent the best of the emerging ceramic artists in Canada. Nurielle Stern of Toronto, Ontario was the winner of the 2019 Winifred Shantz Award for Ceramics.

About Winifred Shantz :
The late Winifred Shantz was a driving force for the arts in Waterloo Region for more than 40 years. A successful ceramist, entrepreneur and visionary philanthropist, she was committed to finding ways to enable artists to reach their full potential.

About Kitchener Waterloo Community Foundation :
Kitchener Waterloo Community Foundation (KWCF) enables people, companies and organizations to do more good by making it easy for fundholders to give and for charities to receive money. When you make a donation to KWCF, they invest that gift into a permanent endowment fund which generates income that is then distributed through grants to support a wide range of charitable causes within our community. As a leading community-building organization in Waterloo Region, KWCF is focused on collaborating with partners to identify and meet current and future needs of our community, by enabling social capital and developing creative forward-thinking innovative solutions for place-based philanthropy.

Creek & Crossing, 2013. Nurielle Stern, winner of the 2019 Winifred Shantz Award for Ceramics.

Contact Information :
For additional information, contact Peter Flannery, Assistant Curator, at 519-746-1882 ext. 235 or awards [arobas] theclayandglass [point] ca

Canadian Clay & Glass Gallery
25 Caroline Street North
Waterloo, Ontario N2L 2Y5
519-746-1882
www.theclayandglass.ca

•••••

2020 Burtynsky Grant

Deadline : Wednesday, May 20, 2020

Photographer Edward Burtynsky and CONTACT are requesting submissions for the 2020 Burtynsky Grant—a $5,000 annual grant to support a Canadian artist in the creation of a photobook.

This grant is intended for photo-based artists who are in the advanced stages of developing a cohesive, rigorous body of work presented in book form. The jury is looking for submissions from those that have created a book dummy and who have had little to no prior opportunity to self-publish or work with a publisher.

For submission details visit scotiabankcontactphoto.com. The winner and honourable mentions will be announced in June.

For questions about the programs, please email photobook [arobas] scotiabankcontactphoto [point] com.

•••••

AKA supports the creation and development of artist driven initiatives and emerging practices that speak to, reflect and encourage dialogue in our culturally diverse communities. This includes work in all media by local, national and international artists. Our venues consist of a street-level gallery, billboard and multi-use screening and performance event space ; we also source off-site locations for site-specific projects.

AKA accepts submissions on an ongoing basis for project/exhibition proposals that consider AKA’s history and setting.

Support for selected projects/exhibitions includes : curatorial assistance, shipping, insurance, installation/strike assistance, promotion, documentation and the potential development of accompanying programming suited to the form of the project. AKA pays artist fees at or (when possible) above the CARFAC national average.

Submissions Guide Please review AKA’s past programming archives, floorplan and billboard ; as well as our mandate. AKA accepts digital submissions as a single PDF document via email : gallerycoordinator@akaartistrun with the subject heading : AKA Submission. Please ensure the PDF document includes your name. Digital or physical submissions in any other format will not be accepted.

Submission PDF (max 7MB) must include :

Project/exhibition proposal including technical/install needs (max. 500 words) Artist statement (max 500 words) CV with complete contact information Images with image details (max 10) ; OR Time-based direct embedded links

AKA Artist-run centre 424 20th Street West Saskatoon, Treaty 6 Territory and the Homeland of the Métis Saskatchewan, Canada, S7M 0X4

306-652-0044 akaartistrun.com

•••••

Southern Alberta Art Gallery (SAAG) Submission Guidelines Exhibition proposals are accepted throughout the year and reviews are ongoing.  Selection is carried out over a period of time through studio visits and correspondence with artists and curators in whom the gallery has an interest.  Those interested in proposing their work to SAAG are asked to include with their submission : a curriculum vitae, an artist statement and/or letter of intent, a wide selection of images, and other relevant support material. Submissions should be mailed to :

Southern Alberta Art Gallery 601 3rd Ave. S. Lethbridge, Alberta T1J 0H4

The gallery will not return your submission – please do not send original artworks or valuable materials.   Given the large number of submissions received by the gallery, formal letters of reply will only be issued to proposals of immediate interest.

Exhibitions are generally six weeks in length.  An opening is held to introduce the work to the public.  Artists are also invited to give an illustrated lecture on their work in conjunction with the University of Lethbridge Faculty of Fine Art during the academic year.  Other special events (workshops, panel discussions, etc.) are considered on a case-by-case basis.

The Southern Alberta Art Gallery pays CARFAC fees, shipping and insurance, and often seeks funding to produce catalogues for the exhibition.  All publications, including our quarterly newsletter GALLERY (which discusses and reproduces work by exhibiting artists along with other programming), are exchanged with other institutions in Canada and abroad.

The Southern Alberta Art Gallery fosters the work of contemporary artists who challenge boundaries, encourages broad public engagement and promotes awareness and exploration of artistic expression.  Our work extends to local, national and international communities.

http://saag.ca/art/submission-guidelines/

 

3. appels internationaux

Les inscriptions pour les 33es Instants Vidéo 2020 sont ouvertes !

Bonjour, la 33e édition du festival Les Instants Vidéo débutera en novembre 2020 (exposition, projections, performances…) à Marseille à la Friche la Belle de Mai et dans d’autres lieux de la ville. Comme chaque année, le festival se déroulera aussi dans d’autres villes de France ou à l’étranger. Chaque lieu recevra une programmation spécifique. Le texte d’Appel à candidaturesqui suit fait état des questions que l’équipe des Instants Vidéo se pose en ce moment. Il ne s’agit pas d’une thématique. Chaque artiste a le choix d’en tenir compte ou pas.

33e FESTIVAL LES INSTANTS VIDEO Novembre 2020 – Marseille (et ailleurs) APPEL A PARTICIPATION – Date limite : 5 juin 2020

La beauté d’un geste éperdu (un appel dédié à Annie Le Brun qui nous a fait ressentir la beauté profonde du mot éperdu) Le monde s’est enlaidi. Les guerres avec leurs cortèges de ruines et de cadavres, la misère galopante, les forêts et les océans maltraités, de ce côté là, rien de nouveau sous le soleil. La laideur inédite résulte d’une épidémie bien plus violente que la peste : la marchandisation de la quasi-totalité du monde. Une guerre menée contre tout ce dont on ne peut extraire de la valeur, une guerrecontre la passion et la vie déraisonnable. Une guerre contre le désir et les corps sans lesquels il ne peut y avoir de pensée. Si l’art fit longtemps figure d’exception, déployant ses innombrables formes habitées par le désir indomptable, force est de constater que dans sa forme dite « contemporaine » il est de moins en moins possible de le distinguer des esthétiques de pacotille qu’imposent à notre regard et à notre ouïe l’omniprésence uniforme de la marchandise. Nos corps, nos villes et nos musées d’art contemporain, partout dans le monde exposent les mêmes objets, les mêmes images, les mêmes marques, les mêmes signes, transformant la planète en un immense parc d’attraction puérile ou en une immense zone commerciale digne d’un aéroport. Plutôt que d’habiter poétiquement le monde, nous sommes en transit, des morts en permission, des objets consommables et jetables. Nous habitons l’empire de la positivité marchande d’où doivent être bannis objection, lutte, heurt ou conflit. Or, nous signale William Morris, la laideur n’est pas neutre ; elle agit sur l’homme et détériore sa sensibilité, au point qu’il ne ressent même pas sa dégradation, ce qui le prépare à descendre encore d’un cran. La pensée n’est pas à l’écart de cette globalisation de la médiocrité. Elle s’est lâchement adaptée à notre époque consommatrice d’insignifiance. Les conséquences sont terrifiantes. Les corps sont les premiers à en pâtir, pétrifiés par les eaux glaciales du calcul égoïste, ils gisent mutilés, réduits à la plus simple expression de leur valeur marchande, de leur capacité à générer du profit. Ils n’ont plus qu’une seule liberté, celle d’obéir. Ils n’ont plus qu’un seul horizon, s’accoutumer à la laideur. Dans l’œil du cyclone de l’horreur économique, qui est la pire des catastrophes climatiques, SURGISSENT là où on ne les attend pas des météorologues du désir. Ce sont les féroces poètes, les femmes et les hommes dont la mesure est à hauteur de leurs débordements, qui par un geste foudroyant nous libèrent de plusieurs siècles de domestication et de résignation folle, en tentant d’affranchir l’imagination par un long, immense, raisonné dérèglement de tous les sens comme nous y invite Rimbaud. Ce geste lève le voile d’une beauté à réinventer. Il est le trait d’union entre la nécessité érotique de nos corps et la nécessité critique de la poésie et des images. Ce sont ces gestes météorites que le festival souhaite saisir à leur passage.

Formulaire d’inscription ici : https://www.instantsvideo.com/blog/archives/5425

 

 

4. résidences

APPEL À CANDIDATURE / 
OPEN CALL 2021

 

DEADLINE 1er juin 2020

Embassy of Foreign Artists met en place des appels à projets thématiques ouverts à tous types de pratiques. Ceux-ci reflètent nos centres d’intérêts et notre ambition d’offrir un temps de recherche et une visibilité à des projets originaux qui portent une réflexion critique sur leur sujet.

•••••

Programme artistes en résidence

Atelier d’estampe IMAGO

Date de tombée 1er mai.
Imago Inc. est un centre d’artistes autogéré de production en estampe.

Le mandat de l’atelier Imago est de promouvoir et diffuser la création artistique dans le domaine de l’estampe contemporaine. Fondé en 1986 et incorporé en 1992, par 11 artistes du sud-est du Nouveau-Brunswick, le centre offre un lieu de recherche à ses membres et un atelier fonctionnel aux artistes.  

L’atelier d’estampe Imago Inc. est à la recherche d’artistes pour travailler dans son atelier pendant une période de 2 à 3 semaines. La résidence doit avoir lieu entre septembre et avril.

Imago prend en charge les frais de transport, l’hébergement et offre un cachet d’artiste de 600$ par semaine.

Les artistes possédant une expertise dans le domaine de l’estampe qui désirent présenter un projet doivent soumettre un dossier contenant un seul document PDF (aucun WeTransfer) comprenant :

– un curriculum vitae à jour ;

– un texte de démarche artistique ;

– un texte décrivant le projet de recherche ;

– 10 images numériques d’oeuvres récentes en estampe.

Veuillez envoyer vos dossiers à l’adresse courriel : submissionsimago [arobas] gmail [point] com. La période de soumission est ouverte du 15 mars au 1er mai seulement.

http://www.atelierimago.com/events/2015/5/11/programme-artistes-en-rsidence-artist-in-rsidence-program

•••••

Vous êtes un artiste ou un professionnel étranger de la culture et séjournez à Paris dans le cadre de votre travail ? Vous pouvez déposer une demande de logement à la Cité internationale universitaire de Paris en ligne : http://workflow.ciup.fr/citeu/site/login.php

Certains logements sont spécifiquement adaptés à l’activité artistique : la Cité internationale dispose de deux ateliers-logements pour artistes plasticiens et six studios avec cabine insonorisée pour les musiciens. Les différentes maisons de la Cité internationale peuvent également accueillir des artistes et professionnels de la culture en fonction de la disponibilité de leurs logements (sans espace de travail). Le tarif des logements varient selon le type, le confort et la durée du séjour.

Si votre nationalité est représentée par une maison de la Cité internationale, renseignez-vous auprès d’elle pour connaître la démarche à suivre. Cf. http://www.ciup.fr “les maisons”.

Si cette maison représentant votre nationalité n’a pas de disponibilité, votre demande pourra être transmise aux autres maisons de la CIUP, sous réserve de la validation de la demande par la CIUP.

Les statuts de la cité prévoient en effet que pour y être admis, la venue de l’artiste doit s’inscrire dans le cadre d’un projet précis soutenu institutionnellement (venue sur invitation d’une structure culturelle française, ou sur envoi d’une structure culturelle du pays de résidence de l’artiste, pour une réalisation spécifique). Cette institution doit soutenir financièrement le projet, et donc le séjour de l’artiste à Paris.

D’autre part, la cité prévoit dans ses statuts que les artistes soient étrangers ou en mobilité internationale.

sans date limite

 

 

 

5. art public

RFP : Memorial to Joshua Glover Permanent Public Art
City of Toronto

Deadline : April 30

Professional visual artists and artist led teams are invited to submit proposals to create a public heritage memorial at the new Joshua Glover Park in Etobicoke. Canadians of African descent and artists with lived experience of the African-Canadian diaspora are encouraged to apply.

Read more

•••••

Call for Artists – City Hall Public Art Project

GLENHYRST ART GALLERY is seeking Artists and Artist-Led Teams to submit proposals to create a permanent piece of public art to be located in downtown Brantford, in the new City Hall Building.

Artists will be selected by a partner-led jury through a process involving a written statement of approach, qualifications, and submission of a detailed proposal by selected artists.

Award : $45,000 (including HST, if applicable)

First Submission Deadline : Thursday, April 30, 2020 at 5:00 PM (EST)

Click here for Call for Artist Details and Submission Requirements.

This project is kindly supported by the Samuel W. Stedman Foundation and The City of Brantford’s Public Art Fund.

For information regarding the call, please contact :

Ana Olson, Gallery Director
Glenhyrst Art Gallery
20 Ava Rd.
Brantford, ON

Tel : 519 756 5932
E-mail : partnerships [arobas] glenhyrst [point] ca

 

 

 

 

6. pour commissaires

APPEL DE PROPOSITIONS
Numéros : 259 – Été 2020  et 260 – Automne 2020
Dates de tombée : 26 avril 2020

Vie des Arts est à la recherche de propositions pour ses rubriques récurrentes (critiques d’exposition, profils d’artistes, actualités) ainsi que pour les dossiers thématiques des numéros d’été et d’automne intitulés respectivement « RE : TR : manipulations et autres usages fragmentaires d’Internet » et « Mutations : sciences, technologies et autres formes inimaginables de l’art ». Cliquez ici pour les appels complets.

Dossier n° 260 « Mutations : sciences, technologies et autres formes inimaginables de l’art »
La discussion entourant la collaboration entre art et science n’est pas nouvelle : on retrouve dans l’histoire de l’art plusieurs cas où les artistes mettaient en œuvre de telles rapprochements, suivant aussi certaines redéfinitions du rôle de l’art et de la science selon la valeur de production. Pensons aux constructivistes russes qui, au début du XXe siècle, proposaient une définition de l’artiste comme ingénieur : dans ce contexte, l’œuvre d’art s’inscrivait dans une approche du design de l’environnement, répondant ainsi à une fonction matérielle et économique. Ce type d’association a aussi trouvé son écho dans l’art des années 1960 aux États-Unis, alors que les universités, pendant la Guerre Froide, cherchaient à expérimenter des formes artistiques à travers la technologie pour répondre à des besoins techniques. Avec l’imbrication de plus en plus serrée des technologies et des sciences, l’idée conceptuelle de l’art médiatique et de l’art des nouveaux médias dans les années 1980 s’est alors profondément ancrée dans des intentions collaboratives : à l’artiste s’ajoutait le scientifique et le technicien, et l’œuvre d’art pouvait intégrer de manière toujours plus spécialisée la science et les technologies (Voropai, 2011).
(…)
Les propositions attendues dans ce dossier rendront compte des développements nouveaux qui occurrent avec la fusion de l’art, des sciences et des technologies. Elles s’intéresseront aux formes hybrides usant de machineries, de mécanismes, d’automatisation, d’intelligence artificielle, de biotechnologie, tout comme aux pratiques profondément engagées dans la création exploratoire d’imaginaires techno-scientifiques.

Toutes les soumissions, pour les dossiers thématiques et les rubriques récurrentes, doivent comprendre une proposition de texte (350 mots), trois extraits de textes antérieurs (publiés ou non) ainsi qu’une courte biographie (40 mots), et être envoyées à redaction [arobas] viedesarts [point] com. Nous ferons un suivi avec les propositions pressenties.

•••••

revue esse art+opinion

APPEL DE TEXTES – SOUMISSIONS

Les textes proposés peuvent être envoyés en format lettre US (.doc, .docx ou .rtf) à redaction [arobas] esse [point] ca avant le 1 septembre 2020 (dossier Nouveaux matérialismes). Veuillez inclure, à même le texte, une courte notice biographique (35-45 mots), un résumé du texte (80-100 mots), ainsi que votre adresse courriel et postale. Les personnes qui aimeraient d’abord soumettre un résumé d’intention (250 mots) sont invitées à le faire au moins 3 mois avant la date de tombée. Les propositions non afférentes aux dossiers (critiques, essais et analyses sur différents sujets en art actuel) sont aussi les bienvenues (prière de référer au point 2 de la politique éditoriale ci-dessous). Un accusé de réception sera envoyé dans les 7 jours suivant la date de tombée. Si vous ne l’avez pas reçu, nous vous invitons à communiquer avec nous pour vérifier la réception de votre texte.

No 101 : Dossier Nouveaux matérialismes
Avant le 1er septembre 2020

S’il est aujourd’hui courant d’interroger l’hégémonie du visible et de remettre en question l’idée de la représentation comme condition préalable fondamentale de l’art, l’orthodoxie constructiviste portée par le poststructuralisme persiste à favoriser une approche discursive des pratiques artistiques au détriment de la matière et de son agentivité. Bien que le courant philosophique du réalisme spéculatif – aussi désigné sous le label ontologie orientée objet (OOO) – ait été un levier euristique incontournable pour réfléchir la relation de l’humain au monde des objets, cette notion est demeurée liée au langage, aux discours et à la culture, perpétuant l’idée d’une expérience de la matière purement représentationnelle. Comme le souligne à propos les historiennes de l’art et féministes Estelle Barrett et Barbara Bolt en introduction de Carnal Knowledge. Towards a “New Materialism” Through the Arts, cette lacune concourt encore aujourd’hui à reconduire une rhétorique des binarismes opposant matérialité et signification, nature et culture, objet et sujet. Depuis le tournant du XXIème siècle toutefois, des voix issues de disciplines multiples – et aussi « éloignées » que la physique quantique, les féminismes, l’écologie et les arts – s’élèvent et s’unissent pour plaider en faveur d’un renouveau des perspectives matérialistes pour réintégrer la matière dans le débat philosophique et dépasser, enfin, une interprétation polarisée et duelle du monde.

Ce qu’il est désormais convenu de rassembler sous l’appellation des « Nouveaux matérialismes » (de l’anglais New Materialisms) décrit un ensemble de postures à la fois théoriques et pragmatiques inscrites en réaction face au logocentrisme de la postmodernité. Ces postures vont critiquer vivement la tendance postmoderne à ne prendre en compte que la logique du langage comme modèle de référence et de signification du réel. Sans retourner à ce que Bruno Latour nomme le Grand Partage, c’est-à-dire une recherche ontologique objective typiquement moderne opposée au langage, les Nouveaux matérialismes s’attèlent plutôt à mettre sur pied une démarche éthico-onto-épistémologique (Barad : 1998) à même de pointer l’inséparabilité du monde matériel et discursif.

Véritable cristallisation de ces nombreux enjeux, l’art occupe une position enviable dans le débat, mettant simultanément la matière au profit du sens et la signification au service de la forme. Conscients de cette complémentarité co-constitutive et inhérente aux pratiques artistiques, nombre d’artistes, d’institutions muséales et d’évènements artistiques mettent aujourd’hui de l’avant l’évidence du « fait matériel » de l’art, proposant des réflexions autour de la notion d’objet ou de choséité, d’une expérience axée sur la polysensorialité et la matérialité des œuvres ou encore, tendent à mettre en lumière l’autonomie et la performativité de la matière à travers ses propres processus de transformation. Ces nouvelles sensibilités initient une esthétique matérialiste qui déplace l’expérience de l’objet d’art (et de sa technique) avec l’humain en une relation horizontale où sens et matière s’informent.

Portée par l’actualité de ces réflexions et de leurs implications tangibles pour la refonte d’une conception des arts dits « visuels », Esse arts + opinions invite les auteur.e.s et artistes à proposer des textes qui réfléchissent à la reconfiguration de la matière à l’aune de pratiques sociales, politiques, artistiques et scientifiques qui ne sont plus enfermées dans le spectre humain, mais relèvent de la « vie » tout entière, y compris le « non-vivant ». À cet égard, les avenues de réflexion sont à l’image des nouveaux matérialismes, soit tentaculaires, hybrides et critiques. Comment ces approches de la matière modulent-elles de nouveaux regards critiques face à l’asymétrie arbitraire entre beaux-arts et artisanat ? Comment cette sensibilité matérialiste se traduit-elle réellement pour les artistes et leurs œuvres ? À l’aube de cette époque que d’aucuns nomment anthropocène, comment les nouveaux matérialismes permettent-ils de déjouer une critique anthropocentrique (ou humaniste) des objets d’art et de leur contexte de production ? Dès lors, quelles places reste-il pour la critique et l’histoire de l’art dont la matière première est le discours ?

https://esse.ca/fr/appeltextesfr