Dévoilement des candidatures à l’incubateur en commissariat 2e édition 2020

L’AGAVF est heureuse d’annoncer les trois candidatures retenues pour la 2e édition de l’Incubateur en commissariat prévu à la fin de l’été 2020. Félicitations à Maryse Arsenault, Marie-Pier Malouin et Carolina Reis !

L’incubateur en commissariat vise à soutenir la création de nouvelles initiatives en provenance des communautés francophones et acadiennes. Pour la deuxième année, l’AGAVF offre la possibilité à trois artistes de parfaire leurs compétences dans cette fonction essentielle à la diffusion des arts visuels, sous le mentorat de Véronique Leblanc qui avait déjà piloté cette initiative l’an passé.

Bénéficiant de deux semaines de réflexion et de création, les trois commissaires émergentes auront l’occasion de faire avancer leur projet grâce à un atelier intensif en commissariat. Les participantes profiteront de séances de recherche, d’échanges collectifs et de rencontres avec le milieu artistique et avec des commissaires chevronné.e.s. En raison du contexte d’incertitude engendré par la pandémie de la Covid-19, le lieu et les dates de l’incubateur seront annoncés en mai.

Lors de la première édition (juillet 2019), Lou-Anne Bourdeau (Manitoba), Jean-Philippe Deneault (Saskatchewan) et Élise Anne LaPlante (Nouveau-Brunswick), ont profité de leur retraite sur le campus Pointe- de-l’Église de l’Université Sainte-Anne (Nouvelle-Écosse) pour élaborer des initiatives en commissariat. Le projet d’exposition de Lou-Anne Bourdeau soulignant le 20e anniversaire de la Maison des artistes francophones à Saint-Boniface est prévu dans la programmation 2020-2021. En plus d’une série d’ateliers guidés par la commissaire mentore Véronique Leblanc, les participant.e.s ont rencontré des artistes de la communauté, visité des expositions dans la région de Clare et à Halifax et ont échangé avec les commissaires Léuli Eshrāgi, Marie Fraser, Camille Larivée et Robin Metcalfe, dans le cadre de rencontres virtuelles et en personne.

Cette initiative découle d’un partenariat avec le Regroupement des centres d’artistes autogérés du Québec (RCAAQ) et la Conférence des collectifs et des centres d’artistes autogérés/Artist-Run Centres and Collectives Conference (ARCA) pour développer une stratégie concertée en formation en français. L’AGAVF tient à les remercier ainsi que ses partenaires financiers, le ministère du Patrimoine canadien, le Conseil des arts du Canada et le Conseil des arts de l’Ontario.