Réalisée entre 2019 et 2022, la première phase de l’initiative Les Closmonautes s’est conclue à Moncton entre les 6 et 12 juin dernier, dans le cadre d’une délégation d’artistes et de travailleur.se.s culturel.le.s du Saguenay-Lac-Saint-Jean au Festival de musique expérimentale et d’art sonore Re:Flux

Bien que la création d’un axe de circulation des artistes, de leurs œuvres et des expertises culturelles dans la Francophonie canadienne en littérature et en arts visuels ait été largement compromise par la pandémie, les Closmonautes ont su trouver des astuces pour échanger sur leurs écosystèmes culturels respectifs.  En effet, des balados sur les écosystèmes de Moncton (2020) et du Saguenay-Lac-Saint-Jean (2021) ont été produits par Zone Occupée et Culture Saguenay-Lac-Saint-Jean, à distance, pendant la pandémie.

Il est heureux que la dernière semaine nous le confirme encore une fois  : les rencontres et le réseautage lors des activités artistiques sont irremplaçables pour créer des liens durables. 

L’accueil de nos hôtes Annie France Noël et Catherine Arseneault respectivement directrice générale et directrice de la programmation de la Galerie Sans Nom (GSN) fût incroyable.  La délégation culturelle du SagLac composée de sept personnes a participé à plusieurs activités du Festival Re:Flux, dont la conférence-midi et le vernissage du projet collaboratif Bird[s] in cyber[S]pace des professeurs Samphire Green (Rémi Belliveau, aussi président de l’AGAVF) et Djinn Proxy (le musicien et artiste visuel Richard Daigle), présenté par l’Atelier d’estampe Imago, le mercredi 8 juin. Les œuvres tirées d’une réflexion structurée sur l’univers des Pokémon seront exposées jusqu’au 18 juillet 2022.

L’activité de réseautage des Closmonautes s’est déroulée le jeudi 9 juin, sous la forme d’un 5 à 7 au Centre Aberdeen ayant mobilisé un nombre important de membres de la communauté artistique locale. Nous avons pu compter sur la présence de la cheffe de poste du Bureau du Québec dans les Provinces atlantiques, Maud-André Lefebvre et d’Ingrid Pater, conseillère à la francophonie canadienne pour la Direction de la francophonie, de la réflexion stratégique et des affaires publiques canadiennes du Secrétariat du Québec aux relations canadiennes (SQRC). Le SQRC agissait comme principal bailleur de fonds du projet.

En plus des deux centres d’artistes impliqués dans la venue des Closmonautes, les membres de la délégation ont pris le temps de rencontrer les équipes des organismes résidents du Centre Aberdeen  : l’Association acadienne des artistes professionnel.le.s du Nouveau-Brunswick (AAAPNB), le Festival international du cinéma francophone en Acadie (FICFA) et le Festival FRY.  Nous avons pu croiser plusieurs collègues contributeurs du balado sur l’écosystème artistique de Moncton, Mathieu Léger, Sébastien Lord-Émard, Angie Richard et Émilie Turmel. 

Mathieu Léger sera d’ailleurs en résidence pour trois mois au Centre d’art actuel Bang de Chicoutimi à l’automne 2022. Le groupe espère multiplier les résidences croisées et les projets de collaborations entre les Salons du livre de Dieppe et du Saguenay-Lac-Saint-Jean, de même qu’avec les associations d’auteurs. 

Avec le succès de ces échanges humains et culturels, les Closmonautes du Saguenay-Lac-Saint-Jean ont lancé une invitation officielle à l’écosystème de Moncton pour une visite au Saguenay-Lac-Saint-Jean au printemps 2023, dans le but de poursuivre la consolidation de liens et d’échanges.

Crédit photo : Les Closmonautes

Debout : François-Bernard Tremblay, Lise Leblanc, Gabrielle Desbiens, Céline Dion, Mathieu Villeneuve Devant : Charles Sagalane, Meggie Torresan

<Pour en savoir plus sur l’initiative